Envoyer à un ami  Imprimer la page (ouverture nouvelle fenêtre)  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Développement Durable
 

Notre engagement pour le Développement Durable

 
 

Site

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 16 novembre 2010
  • entretien courant des sites :
    • régulation automatique et programmation du chauffage électrique du site de Chaumes - réduction de consommation
    • mise en place d’une fontaine à eau dans la salle de restauration en remplacement des bouteilles d’eau - réduction des déchets
    • coupure de tout éclairage intérieur le soir - réduction consommation électrique
    • mise en place de la collecte séparée des papiers
    • réalisation d’un diagnostic énergétique des sites de Verneuil-l’Etang et Chaumes-en-Brie
  • travaux ponctuels de gros entretien :
    • création d’un système de pompage et de distribution d’eau de pluie à partir du stockage enterré existant à Verneuil-l’Etang - réduction de consommation d’eau potable pour lavage de matériel
    • création d’un système de stockage enterré et de pompage / distribution de l’eau de pluie à Chaumes en Brie - réduction de consommation d’eau potable pour lavage de matériel
  • réhabilitation des sites :
    • arrêt automatique et régulation plus fine du chauffage des ateliers par radiants gaz - réduction de la consommation de gaz
    • modernisation de l’éclairage des ateliers et modulation en fonction de la lumière naturelle - réduction de la consommation électrique
    • amélioration de l’isolation des bureaux ateliers - réduction de la consommation de gaz
    • transfert de la cantine aux ateliers, dans la zone des bureaux - réduction de la consommation de gaz
    • amélioration de l’isolation des bureaux administratifs - réduction de la consommation de gaz
    • éclairage toilettes au moyen d’une minuterie - réduction de la consommation électrique
  • gestion des véhicules et engins :
    • utilisation de véhicules à émission de CO2 plus faible
    • utilisation d’un chariot élévateur électrique
    • déplacements professionnels en TGV et RER privilégiés
    • fluides conditionnés en fûts - réduction des emballages
  • communication :
    • réalisation de la plaquette de présentation des activités du CNPS sur papier recyclé
    • commande de stylos en matériaux recyclés
air de lavage des matériels
air de lavage des matériels
distribution de l’eau de pluie
lumière naturelle
lumière naturelle
couvertures et murs favorisant l’éclairage naturel

Nos matériels, nos interventions

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 16 novembre 2010
  • construction des matériels
    • ponts à treillis, ponts à poutres, supports flottants et terrestres sont des matériels constitués d’acier,matériau recyclable.
    • grâce aux systèmes de protection contre la corrosion, peinture ou galvanisation, l’acier conserve ses propriétés pendant toute la durée de vie de l’ouvrage.
    • les éléments constitutifs des matériels (treillis, poutres ...) sont fabriqués industriellement dans des conditions optimales et reproductibles de qualité, de sécurité et de respect de l’environnement.
  • montage sur chantier
    • les éléments préfabriqués sont acheminés sur chantier pour y être assemblés. Une organisation de chantier efficace permet de maîtriser les délais de montage et les accidents.
    • livrés en temps voulu, les éléments métalliques réduisent l’emprise du chantier en limitant les besoins de stockage.
    • la construction métallique supprime en grande partie les rotations de camions et la pollution atmosphérique générée.
  • entretien, maintenance
    • les pathologies de l’acier se réduisent à la corrosion et à la tenue en fatigue.
    • les systèmes de peinture utilisés sont certifiés « ACQPA » (système à haute durabilité). Un simple contrôle visuel suffit pour détecter les éventuelles attaques de corrosion. De surcroît l’amélioration continuelle de ces systèmes de protection permet de réduire considérablement la fréquence et le coût des phases d’entretien.
    • les sollicitations alternées sont susceptibles de générer des fissures de fatigue. Les zones dites à risques sont toutefois connues dés la conception, traitées en conséquence, et inspectées en cours de service. Une surveillance régulière permet de détecter très tôt d’éventuels désordres. Ainsi les coûts de maintenance globaux sont faciles à appréhender et réduits à leur strict minimum.
    • les travaux de reconditionnement des matériels sont effectués dans les ateliers d’entreprises spécialisées, les reprises sur chantier sont ainsi limitées ce qui est un gage de qualité de l’ouvrage, de sécurité du personnel et de coûts réduits.
ferraillage de V.M.D
ferraillage de V.M.D
découpe et transport des aciers en fonderie pour recyclage
ferraillage de profilés
ferraillage de profilés
découpe et transport des aciers en fonderie pour recyclage

Installations classées pour la protection de l’environnement (ICPE)

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 16 novembre 2010

Les installations présentant un risque pour l’environnement sont classées selon leur type d’activité et la nature des substances qu’elles emploient ou stockent. Cette nomenclature définit le régime de déclaration ou d’autorisation auquel sont soumises ces installations. Avec l’ajout, par décret du 13 avril 2006, d’un nouveau régime de déclaration à contrôle périodique, la responsabilité incombe désormais aux exploitants de faire vérifier la conformité réglementaire de leurs installations.
Ainsi, en 2008, le CNPS a fait appel à un organisme agréé par le ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de l’Aménagement du Territoire pour réaliser un audit environnemental. Ce dernier avait pour but de vérifier la conformité des sites de Verneuil-l’Etang et de Chaumes-en-Brie, par rapport à leur régime de classement ICPE. Différents points ont été contrôlés à cette occasion, comme la gestion des déchets, les rejets des effluents liquides et atmosphériques, les énergies utilisées, la pollution potentielle du sous-sol, les modalités de stockage et de rétention, l’affichage des consignes, le bruit et les vibrations, ainsi que la gestion des risques.
Cet audit a révélé que le site de Chaumes-en-Brie n’était plus classé ICPE et qu’il devait faire l’objet d’une déclaration en préfecture pour rendre son déclassement effectif. Il a également souligné la nécessité de diminuer la quantité de solvants utilisée au niveau de la fontaine de dégraissage sur le site de Verneuil-l’Etang.

En 2009, la quantité de solvants a été diminuée pour être en dessous des seuils ICPE.

En 2010, suite à une nouvelle déclaration en préfecture, le site de Chaumes-en-Brie est en cours de déclassement ICPE.